Soirées 20 vins divins

En juin, nous vous proposons 3 soirées d’exception, pour (re)découvrir la richesse des grands vignobles de Bourgogne, en présence des vignerons de 3 prestigieux domaines... 3 diners exceptionnels pour déguster quelques-uns de nos flacons à la carte de “20 vins divins”. Venez découvrir le Domaine Taupenot-Merme chez Allard le 14 juin, le Domaine du Château de Marsannay chez Rech le 22 juin et le Domaine Bertagna chez Benoit le 28 juin lors d’une dégustation et d’un menu spécial en présence des vignerons. Réservation obligatoire

Lire la suite
Allard-carte-printemps
Le printemps au menu

Les premières jonquilles mettent leurs taches de soleil dans les jardins, le jour gagne du terrain sur la nuit et les hirondelles sont de retour : oui, ça y est, le printemps est en train d’arriver. Excellente nouvelle pour tout le monde et particulièrement pour les cuisiniers et les cuisinières. Charlotte Bringant adore ce changement de saison et son cortège de nouveaux produits qu’elle accueille avec enthousiasme sur la carte d’Allard. La reine de la saison, c’est l’asperge. La réputation de la variété blanche, l’asperge des Landes, n’est plus à faire. Cultivée sur les sols sablonneux de la Gascogne, dans la douceur du climat atlantique, sa saveur et sa texture sont absolument uniques. Charlotte en propose une version nature, en entrée. Et puis, il y a l’asperge verte, à la personnalité plus sauvage et au goût plus prononcé. Celle-ci, Charlotte la mêle à des champignons ou l’associe de façon plus étonnante au ris de veau. Mais ce début de printemps réserve bien d’autres plaisirs gourmands. Par exemple les premiers artichauts poivrade, si tendres et parfumés, qui se marient à merveille avec le cabillaud. Ou encore les premiers ails des ours (la saison est courte, il faut en profiter !) qui accompagnent la selle d’agneau (encore un produit emblématique de la saison). Pour célébrer l’arrivée des premières fraises, Charlotte ose l’associer au foie gras : elles lui apportent une note de fraîcheur tout à fait bienvenue. Ces fraises, avec un autre produit de saison, la rhubarbe, accompagnent aussi une délicieuse glace au yaourt fermenté. Oui, décidément, le printemps arrive et la carte d’Allard lui rend un magnifique hommage. Encore une excellente raison de réserver très vite votre table !

Lire la suite
20-vins-divins-2022
20 vins divins 2022, c'est parti !

De très beaux flacons à des prix très doux… Pour que les amateurs puissent redécouvrir le goût des grands terroirs en toute liberté, Alain Ducasse et Gérard Margeon, son chef sommelier, proposent une sélection spéciale de vingt vins de Bourgogne, du Rhône et de Bordeaux. L’initiative a lieu dans trois restaurants parisiens de la Maison Ducasse, Allard, Benoit et Rech, des adresses emblématiques du plaisir du bien manger et du bien boire. Dans chacun de ces établissements, le sommelier vous présentera une carte spécifique détaillant cette offre et vous accompagneront dans votre choix. Pour vous donner encore plus de liberté, certains de ces crus vous seront proposés au verre, issu de magnums. ... pour le plaisir des mangeurs-buveurs... Cette sélection propose un parcours dans les meilleurs terroirs viticoles français. Par exemple, pour la Bourgogne, domaine Albert Grivault et Vigne de l'Hospice de Dijon en blanc et domaine Bertagna ou domaine Sérafin Père & fils en rouge. En Vallée du Rhône : domaine Guigal en blanc ou Château de Beaucastel en rouge. Et, dans le Bordelais, Château d’Yquem pour le liquoreux et le Château La Fleur-Pétrus en rouge. … et pour le rayonnement des grands terroirs. L’initiative s’inscrit dans la continuité du combat d’Alain Ducasse en faveur des producteurs et des terroirs. Depuis de longues années, il accompagne les maraîchers, les pêcheurs, les éleveurs, tous les agriculteurs et les artisans du goût. Aujourd’hui, cette initiative s’étend à l’écosystème viticole et met largement en avant les terroirs et le savoir-faire des femmes et des hommes qui y travaillent.

Lire la suite
Les meilleures profiteroles de Paris

La profiterole est sans doute un des dessert les plus caractéristiques des bistrots parisiens. Une de ses premières apparitions dans les livres de pâtisserie se trouve dans Le cuisinier royal parisien d’Antonin Carême, sorti en 1828. Charlotte Bringant s’enthousiasme : « C’est un dessert formidable : il est très gourmand, très authentique, il plait beaucoup. Et en plus, comme il est assez technique, il est très intéressant à réaliser. » De fait, la profiterole joue habilement sur le contraste du froid de la glace et du chaud de la sauce au chocolat. L'interprétation de ce classique par Charlotte est tout simplement irrésistible. La glace vient de la Manufacture de glace d’Alain Ducasse. C’est une glace aux trois vanilles : celle du Mexique pour sa pointe de goût poivré, celle de Tahiti pour sa douceur et la Pompana de Madagascar pour sa finesse. Alors que le montage classique consiste à mettre la glace dans le chou, ici, elle est présentée à côté. Le chou, lui, est fourré d’une crème diplomate, c’est-à-dire d’une crème pâtissière à laquelle est incorporée de la crème fouettée afin de rendre l’appareil plus aérien. Et enfin, la sauce au chocolat. Pour la réaliser, Charlotte a choisi un chocolat noir 75% de la Manufacture de chocolat d’Alain Ducasse qu’elle détend d’une pointe de lait pour lui donner plus de rondeur tout en lui conservant toute sa personnalité. Pas étonnant que ces profiteroles aient été désignées parmi les Meilleures profiteroles de Paris par Le Figaroscope (1er mars 2022) !

Lire la suite